Campagne de sensibilisation ciblant les nouveaux arrivants francophones-Services offerts aux nouveaux arrivants par les écoles de langue française

01 mars 2012

L’éducation en langue française (ÉLF) a lancé, à la mi-février, une nouvelle campagne de sensibilisation à l’intention des familles de nouveaux arrivants francophones déjà établies ou nouvellement arrivées en Ontario. L’objectif de cette campagne est de faire en sorte que tous les parents issus de communautés culturelles francophones soient au courant des possibilités que leur offrent les écoles de langue française.

L’ÉLF a adopté diverses politiques pour optimiser l’admission, l’accueil et l’accompagnement des nouveaux arrivants. En plus d’avoir augmenté le nombre de programmes d’appui, les écoles travaillent de concert avec les organismes communautaires et associations culturelles. Des mécanismes sont en place dans les écoles pour faciliter la communication avec les parents qui ne parlent pas français (par exemple, avoir recours aux services d’interprètes).

Quels sont les services offerts par les écoles de langue française en Ontario aux nouveaux arrivants?

Tous les programmes-cadres du ministère de l’Éducation appuient l’apprentissage des élèves. En outre, il existe une panoplie de ressources et d’outils d’accompagnement pour aider ces jeunes.

L’école de langue française est un milieu de bilinguisme additif, soucieux du succès de tous les élèves. Elle assure la mise à niveau des élèves nouveaux arrivants sous-scolarisés en leur permettant d’acquérir de solides compétences en français, en mathématiques, en études sociales et en sciences et technologie, tout en leur permettant de faire un apprentissage de l’anglais langue seconde. De plus, elle invite les élèves à prendre conscience des avantages de maîtriser les deux langues officielles du Canada.

Si vous parcourez le blogue de l’ÉLF, vous y trouverez un billet publié le 13 octobre intitulé « PAL! Qu’est-ce que c’est? », un billet du 19 octobre intitulé « La PAL en action!  » et « C’est tout récent! La PAL au postsecondaire!», publié le 27 octobre. Ces billets vous expliquent les grandes lignes de la Politique d’aménagement linguistique (PAL).

Grâce à la publication de la Politique d’aménagement linguistique (PAL) en 2004, plusieurs politiques ont été créées et sont venues guider les actions de l’école de langue française en Ontario :

Voici donc un survol des politiques qui répondent plus spécifiquement aux besoins des nouveaux arrivants. Vous pouvez obtenir plus d’information en cliquant sur les liens.

 1.      Politique d’accueil

L’énoncé de politique et directives sur l’admission, l’accueil et l’accompagnement des élèves dans les écoles de langue française de l’Ontario (2009) encadre le développement d’une francophonie contemporaine dans une perspective interculturelle. Les écoles de langue française accueillent des élèves issus de familles exogames ou de familles où l’anglais est la langue prédominante de communication au foyer. Elles accueillent également de nombreux élèves nouveaux arrivants parlant peu ou pas le français.

 2.       Apprenants du français et nouveaux arrivants (AFENA)

La stratégie Apprenants du français et nouveaux arrivants (AFENA) vise à soutenir ces élèves afin de favoriser leur réussite scolaire et leur intégration à la communauté de langue française, et à la société en général. La stratégie vise également à assurer la formation du personnel enseignant dans le cadre de l’accueil des élèves nouvellement arrivés, et à aiguiser leurs capacités pédagogiques quant à l’acquisition et l’évaluation des compétences langagières des élèves non francophones.

3.      Le programme d’appui aux nouveaux arrivants (PANA) à l’élémentaire et (PANA) au secondaire

Ce programme trouve sa raison d’être dans la diversité linguistique et culturelle des élèves qui fréquentent les écoles de langue française de l’Ontario. Cette clientèle scolaire comprend entre autres des élèves sous-scolarisés qui arrivent chaque année de l’étranger, surtout de pays où le français est la langue d’enseignement ou d’administration publique.

 4.      L’équité et l’inclusion dans le programme d’appui aux nouveaux arrivants

Dans un milieu éducationnel inclusif, tous les élèves, les parents et les autres membres de la communauté scolaire sont bienvenus, inclus, traités équitablement et respectés. Chaque élève reçoit un soutien et sa réussite est favorisée dans une culture d’attentes élevées.

 5.      Anglais pour débutants (APD)

Les écoles de langue française offrent un programme d’anglais pour débutants (APD) aux élèves qui parlent peu ou pas du tout l’anglais. L’objectif est de donner à ces élèves une compétence de base dans la langue anglaise pour leur permettre d’intégrer le plus rapidement possible les cours réguliers du programme-cadre d’anglais.

Conclusion

La réalité pluriethnique s’impose comme un fait de société. Elle réclame de plus en plus d’attention des institutions. L’école est particulièrement concernée par les opérations d’accueil et d’intégration des élèves issus des communautés culturelles. L’ÉLF se doit de transmettre la langue et la culture.

Reste que la vitalité de la communauté qu’elle dessert repose sur le concours de plusieurs ministères des divers paliers gouvernementaux. Pour que l’ÉLF s’acquitte pleinement du mandat social qui lui est conféré par la Charte canadienne des droits et libertés, il faut assurer l’augmentation du pourcentage de francophones en Ontario, comme ailleurs au Canada.

Marie

Je vous invite de nouveau à visionner une vidéo qui a été conçue mettant en relief, au moyen d’authentiques témoignages, les mérites de vivre et d’apprendre en français, la fierté d’appartenir à la francophonie et la participation des communautés culturelles immigrantes à son dynamisme. Filmée par des étudiants en communication de la région d’Ottawa puis montée par des professionnels, cette vidéo souligne l’importance de contribuer à la vitalité de sa langue et d’en être un gardien par excellence. En tout, huit personnes ont participé à ce film, dont un Franco-Ontarien et des Ontariens originaires d’Haïti, du Congo et du Liban.

PUBLIÉ PAR
DISCUSSION 0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>