Une mission de recrutement international en Côte d’Ivoire pour l’éducation postsecondaire de langue française en Ontario : les 10 et 11 janvier

10 janvier 2012


 Aujourd’hui, le groupe de représentants est en Côte d’Ivoire. Ce pays a trois grandes universités publiques (l’Université de Cocody, l’Université d’Abobo Adjamé et l’Université de Bouaké), deux unités régionales d’enseignement supérieur à Daloa et à Korhogo, 10 grandes écoles publiques (y compris les instituts), 18 universités privées et 123 grandes écoles privées.

La Côte d’Ivoire a un taux de scolarisation brute au niveau supérieur d’environ 6 %, avec une population étudiante qui croît sans cesse. Il y a eu une augmentation importante du nombre d’écoles privées en Côte d’Ivoire, et un plus grand nombre d’étudiants se dirigent vers les écoles francophones et de l’Amérique du Nord, y compris les universités canadiennes. La situation sociopolitique actuelle a fait accroître l’intérêt pour le Canada comme destination. En Côte d’Ivoire, le Canada continue de jouir d’une solide réputation de pays offrant une éducation de haute qualité. Le caractère bilingue du pays, ainsi que la qualité des programmes et des méthodes d’enseignement, sont des caractéristiques attrayantes. Lire la suite…

Nouvelles et photos du Salon Edu (Imagine Canada) au Burkina Faso

08 janvier 2012

 

Il me fait plaisir de partager avec vous, les nouvelles et les photos qui m’ont été transmises par Raymond Marie Day, du Ministère de l’Education et de la Formation, des Collèges et de l’Université de l’Ontario,  directement du Salon Edu Canada (Imagine Canada) au Burkina Faso.

Chers lecteurs,

Je vous écris de l’hôtel Azalai de Ouagadougou, quelques heures avant notre départ du Burkina Faso le 8 janvier pour notre prochaine destination de l’Afrique de l’ouest, la Côte d’Ivoire. Quelques jeunes burkinais dansent dans la cour de l’hôtel au rythme d’une chanson en mode clip publicitaire pour soutenir l’équipe nationale de soccer. On ne pouvait pas mieux terminer ce séjour dans ce pays si merveilleux. Nous sommes arrivés à l’aéroport de Ouagadougou le 5 janvier en après midi, après plus ou moins 14 heures de vol depuis Toronto. C’était ma première expérience sur le continent africain et c’était un peu à l’image de ce que je m’étais faite : un peuple chaleureux et invitant.  Lire la suite…

Une mission internationale de recrutement au Burkina Faso pour l’éducation postsecondaire de langue française en Ontario: les 6 et 7 janvier

05 janvier 2012

Nous suivons un groupe de représentants de collèges de langue française et d’universités bilingues sur une mission internationale pour coordonner le recrutement d’étudiants francophones en Europe et en Afrique. L’équipe est arrivée à Ouagadougou après un vol de 14 heures.

Les 6 et 7 janvier, le groupe visite le Burkina Faso, un pays francophone au centre de l’Afrique occidentale. Le Burkina Faso a trois grandes universités publiques : la principale est située à Ouagadougou, la deuxième à Bobo-Dioulasso et la dernière à Koudougou. Récemment, de nombreux établissements privés et des écoles de commerce d’enseignement postsecondaire ont été créés.

Les possibilités de recrutement d’étudiants internationaux sont importantes, même si elles sont moindres qu’en Côte d’Ivoire et qu’au Sénégal, les deux pays qui font preuve du plus grand potentiel en matière d’éducation. Le potentiel est particulièrement élevé pour la formation professionnelle en construction de bâtiments, en exploitation minière et en mécanique automobile. L’expertise du Canada dans ces secteurs est chaleureusement accueillie. De plus en plus d’élèves du Burkina Faso étudient au Canada (surtout au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick). La communauté canadienne vivant au Burkina Faso est l’une des plus importantes de l’Afrique occidentale. Depuis 2008, le Canada occupe le premier rang au Burkina Faso en ce qui concerne les investissements directs étrangers (IDE), grâce à ses investissements importants dans l’industrie minière. Dans le secteur de l’éducation, les principaux concurrents sont les États-Unis et la France.

On a hâte à votre reportage,

Marie

PUBLIÉ PAR
PUBLIÉ DANS L'ELF à l'étranger
DISCUSSION 0 Commentaire

Une mission de recrutement international pour l’éducation postsecondaire de langue française en Ontario

04 janvier 2012

Dans quelques jours, nous allons commencer à suivre un groupe de représentants de collèges et d’universités bilingues de l’Ontario pendant une mission de recrutement international. Le but de cette mission est de coordonner le recrutement d’étudiants francophones en Europe et en Afrique. Nous vous tiendrons au courant des progrès réalisés dans le cadre de cette mission sur notre blogue et notre compte Twitter @elfontario.

 Pourquoi une telle mission? 

Ces événements sont organisés sous les auspices du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI) dans le cadre de sa stratégie pour accroître la mobilité des étudiants et l’immigration francophone et pour promouvoir l’enseignement supérieur canadien à l’étranger. Lire la suite…